Nouveau brevet

Il a tout juste 16 ans et vient d'obtenir haut la main son brevet de pilote. Nacho Burgos, élève de la section aéronautique du lycée Edmond Rostand, a conquis son titre quelques jours à peine après son anniversaire, endossant ainsi le titre éphémère de plus jeune pilote de France et sans doute d'Espagne.
Un jeune homme qui, l'an dernier, a obtenu son BIA, brevet d'initiation aéronautique, avec mention très bien. Il est aujourd'hui scolarisé en première et skie au sein de l'équipe de compétition de Peyragudes. «Nacho est un phénomène, constate Noël Bravo, président de l'aéroclub de Luchon. Il est arrivé en France il y a trois ans, sans parler un mot de français. Aujourd'hui, il s'exprime parfaitement.
Il vole tout seul en planeur depuis l'âge de 14 ans. Des vols sous la surveillance d'un instructeur bien sûr, avec des plans de vols contresignés... Il a toujours aimé cela. D'ailleurs, au bout de trois ou quatre heures, nous étions souvent obligés de lui rappeler qu'il était temps d'atterrir !» Une aisance que le jeune homme a affinée avec le temps. Mais afin de pouvoir passer l'examen qui lui a permis d'obtenir le premier diplôme d'un pilote, il a dû faire preuve de patience.
«C'est la loi, pour pouvoir se présenter à l'examen, il faut avoir seize ans révolus, poursuit Noël Bravo. Il a donc passé une grosse partie théorique, un peu comme le code pour le permis de conduire. Puis un instructeur lui a fait passer l'épreuve pratique. L'ayant entraîné, je ne pouvais pas le tester. On a tout de même fait une grosse révision. Il a suffi de vols de 30 minutes chacun pour convaincre l'examinateur».
Nacho est donc aujourd'hui breveté et peut désormais voler en solo. «Cela ne veut pas dire qu'il ne sera pas surveillé», lâche Noël Bravo. «Mais il vient de réaliser le premier pas dans la carrière de pilote. Quand je l'interroge sur son avenir professionnel, il regarde plus vers les postes d'ingénieurs. Nous l'avons donc mis en contact avec des gens de chez Airbus avec qui nous travaillons». Côté ciel, Noël Bravo envisage d'inscrire Nacho au championnat régional des jeunes pilotes. «S'il en a envie et si ses parents sont d'accord, conclut le président de l'aéroclub. Cela vaut le coup, car je pense qu'il va continuer à progresser». Deux jeunes filles inscrites à la section aéronautiques devraient inscrire leurs pas dans ceux de Nacho et passer l'examen l'année prochaine.